Découverte du Mont Saint Michel

accueil / contact

Histoires et légendes

La légende de la forêt de Scissy

photoAu temps des Gaulois, le mont Saint-Michel de même que le rocher de Tombelaine voisin s'élevaient, prétend la légende, "au milieu de la forêt de Saint-Pair-sur-Mer, car à cette époque, le rivage englobait Chausey, à plus de 48 kilomètres de distance". D'après cette légende, le niveau du sol environnant se serait progressivement affaissé, engloutissant la forêt de Scissy à partir du IIIe siècle. Selon un manuscrit du XVe siècle, la marée d'équinoxe de 709, particulièrement violente, aurait porté le coup de grâce à la forêt. Les études scientifiques menées par le Centre de Recherche Archéologique d'Aleth et le Centre de Documentation des Historiens Locaux de Gévezé ont aujourd'hui démontré que l'existence de la forêt de Scissy relève du mythe.

Le Loup et l'âne

Le loup et le moineAvant même de devenir le Mont Saint Michel, le Mont Tombe accueillait des moines qui vivaient là en ermites. Ces moines étaient nourris grâce à la générosité d'un prêtre d'un village proche qui leur envoyait son âne, chargé de provisions.

Mais un jour que l'âne accomplissait sa tâche, il fut surpris par un loup qui l'attaqua, et le tua.

Au bout de quelques temps, les moines allaient périr de faim et s'en remirent à Dieu qui leur envoya, pour toute réponse à leurs prières, le loup. Les moines comprirent alors ce qui s'était passé et ordonnèrent au loup de remplacer le pauvre âne.
C'est ainsi que le loup termina sa vie, portant aux moines leurs provisions, et choyé par tous les habitants de la baie.

Saint-Michel et le Diable

Le combat de l'Archange Saint MichelSatan venait de terminer la construction du Mont et, sûr d'avoir accompli là une oeuvre inégalable, il mit au défi Saint Michel de parvenir à construire une oeuvre aussi spectaculaire. L'Archange se rendit alors au Mont Dol et, en une seule nuit, il bâti un immense palais de cristal, pur et magnifique.

Le Diable furieux voulut alors détruire le Mont, mais l'archange Saint-Michel lui proposa d'échanger leurs oeuvres, et le Diable s'empressa d'accepter. Mais il comprit rapidement comment l'Archange venait de le berner.
Les remparts du palais n'étaient pas d'un pur cristal, mais tout bonnement de glace, une glace qui fondait au fur et à mesure de la montée du soleil dans le ciel...

Le Diable tenta alors de tuer l'Archange et, souvenir de leur bataille, les griffes du Diable restent à jamais inscrites dans le Mont Dol. Saint-Michel parvint à remporter la victoire, il projeta le Démon au bas du Mont Dol et ouvrit d'un coup d'épée une faille dans laquelle il fut aussitôt englouti.

L'Archange et l'Evêque

Crâne de Saint AubertDans la nuit du 16 octobre 708, l'évêque Aubert d'Avranches est visité par l'archange Saint-Michel qui lui ordonne d'édifier un oratoire au sommet du Mont Tombe. Au matin, cependant, l'évêque doute de la réalité de cette visite, et n'obéit pas...

L'archange Saint Michel viendra par trois fois visiter Aubert. Mais l''évêque, toujours en proie au doute, lui demandera à la fin une preuve de son apparition. Pour toute réponse, l'Archange posera son doigt sur le crâne de Saint Aubert.

A son réveil, l'évêque constatera qu'à l'endroit où l'Archange l'a touché, son crâne a un trou... Il le conservera toute sa vie.

Depuis cette date, l'archange Saint Michel est considéré comme le saint tutélaire de la Normandie. Quant à l'église Saint Gervais d’Avranches, elle conserve la relique du crâne de Saint Aubert, avec son trou là où le doigt de Saint Michel l’avait touché.